Mission impossible #4 : Jouer ensemble quand on ne parle pas la même langue !

Lorsque j’ai intégré Morning seulement deux mois après mon arrivée en France, je ne parlais pas un mot de français. Mes collègues de travail ont par la suite toujours fait l’effort de me parler en anglais et je me suis toujours sentie intégrée à leurs conversations, même si les jeux de société auxquels nous avons l’habitude de jouer sont en français.

En 2015, plus d’un million de réfugiés sont arrivés en Allemagne. Suite à quoi, des associations et bénévoles se sont mobilisés pour les accueillir et tenter de leur changer les idées en leur proposant différentes activités. Parmi les groupes de réfugiés, plusieurs enfants étaient présents et les bénévoles décidèrent ainsi d’organiser une collecte de jeux de société. Ces derniers devaient être faciles à comprendre et simples à jouer pour pallier les différences de langage, l’allemand n’étant pas une langue parlée par les réfugiés. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Vous partez en voyage et séjournez dans une auberge de jeunesse ou un camping, et des personnes vous invitent à les rejoindre sur une table pour jouer aux cartes. Vous avez beau ne pas parler la même langue, cela n’impactera pas votre partie parce que le groupe de joueurs est un melting pot de nationalités.

Tous ces exemples nous montrent ainsi que nous n'avons pas besoin de parler la même langue pour se réunir autour d'une table et faire une partie de jeux de société. Alors, à quels jeux peut-on jouer lorsque nous ne parlons pas la même langue ? 

Splendor 

Splendor est un jeu dans lequel vous incarnez un guilde de marchands qui collectent des pierres précieuses, représentées par des jetons, pour les échanger ensuite contre des développements comme des mines, des moyens de transports, des bâtiments, etc... En bref, si vous savez compter, vous pouvez jouer à Splendor. Les règles simples permettent d’expliquer le jeu sans être confronté à la barrière de la langue. Et comme dirait l’autre sur le fameux site BGG, “la meilleure façon de jouer une partie de Splendor est de le faire en silence".

Gobbit 

J’ai animé des parties de Gobbit avec des enfants qui ne parlaient pas la même langue que moi. J'ai retourné les cartes, montré le principe de la chaîne alimentaire pour attaquer et défendre son animal, et c'était parti ! Cela ne prend généralement pas plus de 30 secondes avant que les enfants commencent à passer un bon moment !

Timeline 

Timeline est sûrement le jeu le plus facile à apprendre auquel j’ai joué. Des objets, personnes ou événements sont représentés sur une des faces des cartes, et de l’autre côté vous avez l’année correspondante. Pour jouer, il suffit de placer les cartes dans le bon ordre, suivant la date d’invention. C’est un jeu qui nécessite cependant un minimum de culture générale et qui est davantage fait pour les adolescents et adultes. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne reste pas amusant !

HIVE 

Cela peut paraître difficile au premier abord d’expliquer le rôle de chaque insecte, mais HIVE est un jeu qui peut être compris en montrant directement les actions possibles et sans utiliser beaucoup de mots. Une fois les règles assimilées, HIVE est assez simple à jouer grâce aux jetons sans écriture.

Geistesblitz

Le principe de Geistesblitz est simple : les joueurs doivent déduire à partir d’une carte retournée, quel est l’objet désigné sur la table. Le but du jeu est d’arriver à être le plus rapide et le premier à prendre l’objet exact présent sur la table. Les règles sont plus faciles que Gobbit et nul besoin de parler pour se comprendre !

 

Et vous ? Connaissez-vous d’autres jeux qui auraient aussi leur place dans cette liste ? Si oui, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire !

Juliette.

Share article

Commentaires

Commentaires soumis à modération